De la vitamine pour nos relations en ces temps compliqués

 Jeudi 1 avril 2021

Qui de nous peut vivre sans relations ?  La crise sanitaire et les confinements ont pu appauvrir des relations ou les compliquer, ou encore les rendre quasi inexistantes ; nous pouvons souffrir de manques relationnels. Nous avons besoin de voir les autres, de passer du temps avec eux, de nourrir nos liens et que ces temps soient bénéfiques.
Parfois les relations sont profondément nourrissantes : elles nous donnent des ailes, nous aident à dépasser des difficultés, nous poussent en avant, d’autres fois elles sont plus difficiles.

Ce qui apporte vraiment de la vitamine dans nos relations, c’est cette capacité à regarder l’autre au meilleur de lui. Cette aptitude, présente au fond de chacun de nous, nous permet de voir l’autre en profondeur, de le considérer comme une personne à part entière, avec sa dynamique propre, de se réjouir de le voir être lui-même ou se déployer, de désirer respecter la liberté de l’autre. Cela vous parle-t-il ? La relation est alors colorée d’un amour gratuit, inconditionnel, qui s’émerveille de qui est l’autre. Quand nous pouvons vivre cela ou le recevoir cela nous met en vie !


Bien sûr qu’il n’est pas aisé, à tous moments, de rejoindre l’autre en lui étant intérieurement ouvert, surtout lorsque j’ai des désaccords ou que je suis tendu… et pourtant…


L’enjeu est  important aujourd’hui, alors que nous sommes face à des informations multiples et contradictoires et à des opinions diverses sur ce qu’il faudrait faire ou ne pas faire. Le risque est grand d’abîmer nos relations de famille, nos relations amicales, professionnelles, de voisinage, nos relations dans nos engagements... Nous pouvons être confrontés à des vécus relationnels difficiles. L’enjeu est grand d’apprendre à regarder l’autre au-delà de ce qui me dérange, de continuer à m’intéresser à lui, de continuer à chercher à le comprendre. Nous pouvons réinterroger ce qui est prioritaire sur le moment : avoir raison ou veiller à la qualité de la relation possible entre nous ? C’est quand une qualité de relation est maintenue qu’une ouverture ou une recherche ensemble peut parfois voir le jour.


Et quand il arrive que des relations soient coupées, devenues impossibles : l’un et/ou l’autre est fermé à la possibilité d’une rencontre humaine… Suis-je alors totalement impuissant ? Je peux choisir de me fermer à cet autre qui est fermé ; je peux aussi choisir de porter un regard sur lui au-delà de sa fermeture, recherchant du bon, du positif, ayant foi en son humanité, au-delà de ses positions ou de son comportement. Utopique ? Nous ne croyons pas. En revanche cela demande une détermination, une force intérieure pour ne pas lâcher qu’il y a une part d’humanité dans l’autre et y rester ouvert ;  cela demande de puiser profondément en soi cette force, et de faire le choix de se vivre en rejoignant son humanité profonde même si parfois rien ne semble nous y inviter.


Oui, il est des regards qui dévisagent et d’autres qui envisagent, et plus que jamais dans des périodes où nous vivons des troubles, ne perdons pas notre humanité. Choisir de rejoindre en nous une ouverture pour l’autre, choisir de nous positionner au meilleur de nous pour vivre la relation, nous avons chacun le pouvoir de jouer cette carte-là ! 


Valérie Bitz et Karine Gantois, formatrices PRH



logo © 2018 / PRH Formation Développement - 2 rue du Plat d'Etain - 37000 TOURS - t : 09 75 61 42 87